Partagez | 
 

 DESMOND › how can we win when fools can be kings ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Masculin Messages : 5
Avatar : Ryan Gosling.
Age du personnage : vingt-huit ans.
Date d'inscription : 04/08/2012
Crédit : (c) marley smith : avatar, (c) tumblr : gifs, (c) pepperland : signature.


Feuille de personnage
BOURSE:
INVENTAIRE:
EXPÉRIENCE:
85/100  (85/100)



MessageSujet: DESMOND › how can we win when fools can be kings ?   Sam 4 Aoû - 15:46

leonidas desmond tadeusz pryam, hennessy
(c) tumblr


NOM: hennessy, purement irlandais. Être un hennessy, c'est faire partie des descendants d'Aonghus, dieu irlandais de l’amour. Le coeur pur et l'âme saine, croire en la beauté humaine, qu'importe le sang, son origine. Le sens des valeurs nous a été inculqué, que ce soit la fidélité -l'amour fraternel, amical ou conjugal- la compassion, l'empathie. Les Hennessy ont beau être de grands sorciers irlandais, ils n'en demeurent pas faibles dans leur beauté, dans leur humanité. Certains les accusent de trop rester avec les moldus, d'autres leur repprochent leur laxisme à leur égard mais cette famille a dans son sang la justice pour tous et déteste voir des inégalités, dans les deux sens. C'est un nom dont je suis très fier car, même s'il y a une part d'ombre dans chaque histoire familiale, j'estime que la mienne ne s'en tire pas si mal. PRÉNOM(S): desmond, qui est aussi d'origine irlandaise et j'en suis aussi très fier. Néanmoins, ce n'est pas le seul que mes parents m'on donné. Curieux et intellectuels -oui, on peut être irlandais et se passionner pour autre chose que la Guinness et penser avec autre chose que ses poings- ils s'intéressaient à la mythologie grecque et l'Histoire moldue en générale. Leonidas, Pryam, nom de grands rois et leur fascination pour les pays de l'Est fut manifesté par Tadeusz, d'origine polonaise, en l'honneur de mon grand-père paternel, défunt. SURNOMS: fitzy ou l'Irlandais, en raison de mes origines. Pryam, à une époque et seulement par Ali enfin pardon, Alizée des Ormeaux, la serpentard amie avec un griffondor, amitié improbable voire impossible et ? Impossible n'est pas français et encore moins irlandais. C'était la seule à m'appeler ainsi, notre amitié était exceptionnelle... Lenny, à une autre époque et par une seule autre personne, ma femme. C'était une sorte de jeu entre nous, à trouver les prénoms secondaires et à s'appeler ainsi, pour garder une sorte de complicité entre nous. Il n'y en a pas d'autres, mais l'imagination n'a pas de date de péremption, si ? DATE ET LIEU DE NAISSANCE: le quatorze avril deux mille soixante-dix, à dublin en irlande. ÂGE: vingt-huit ans. EMPLOI: détective indépendant recruté par le Ministre pour mener une enquête au sein de l'Institution anglaise. En gros, je suis chargé de la jonction entre le ministère et l'École, qui, vu ces derniers temps, n'est pas au mieux de sa forme. Observateur, je suis mobilisé pour mener une investigation au sein même de l'école, auprès des élèves, des professeurs mais aussi du personnel et de son directeur. Ce n'est pas une tâche évidente, d'autant plus que ma venue est loin de faire l'unanimité... STATUT DU SANG: sang-pur et humble, je ne m'en vante pas. Nous avons tous du sang dans les veines et c'est tout ce qui importe. Vin rouge, rosé ou blanc, ils ont tous leur intérêts et particularités qui font leur force. ÉTAT CIVIL: veuf, pas d'enfant à charge. ANCIENNE MAISON: gryffondor, le deuxième de la famille, les Hennessy sont plus des Pouffy en général. DONS: occlumens, après des heures de labeur et d'entraînement, j'ai réussi à préserver ma mémoire et mes souvenirs des autres. Je ne tiens pas à ce que certaines personnes puissent lire en moi comme dans un livre. Lorsque des confessions ou des souvenirs sont partagés, ce n'est seulement parce que j'en ai décidé ainsi, et pas autrement. L'intimité, la chaleur et la douceur de mes souvenirs ne concerne personne. J'y ai mis tellement d'ardeur, qu'à moins d'être un grand sorcier hautement expérimenté, il me semble impossible de pouvoir lire en moi désormais. BAGUETTE MAGIQUE: ma baguette est en bois de houx, car il semblerait que ma lutte contre l'injustice coule dans ma veine depuis ma naissance. La passion qui en découle fait quelqu'un de moi sujet à l'impulsivité et parfois à la colère, même si j'arrive à rester maître (ou pas) de mes sentiments. Au coeur se trouve une plume de phénix, chose rarissime mais rendant cette baguette particulièrement équilibrée entre le côté protecteur et terre-à-terre du houx et l'aspect mystérieux, imprévisible et léger de la plume de phénix. Sa longueur est de trente-quatre centimètres, raisonnablement souple, en parfait équilibre. Je m'en souviendrais toujours, de ce jour chez Ollivander où un large courant électrique parcoura mon échine et illumina mon regard, au premier contact avec celle-ci, alors qu'aucune baguette n'avait daigné se monter compatible. Et, finalement, l'incompatible fut compatible, comme quoi rien n'est impossible. ÉPOUVANTARD: l'épouvantard prend la forme d'une dizaine d'hommes en noir, pointant leur arme à feu sur une personne, lui empêchant toute fuite, s'acharnant sur cette personne qui n'est même pas armée, à genoux et il est très incorrect de s'attaquer à quelqu'un à terre. C'est une attitude lâche, inqualifiable par sa petitesse. Et puis je me rends compte que cette personne à terre était entrain de protéger une femme, de ces hommes. Mon père et ma mère, assassinés dans une rue sombre de Dublin, par des moldus, informés de la présence de sorciers. Et je me tiens à l'écart, poussé par ma mère à l'abri entre deux poubelles. PATRONUS: un griffon, animal mythique et mythologique dont mon père me contait les aventures avant de m'endormir. C'est un souvenir très réconfortant, chaleureux qui permet d'écraser toutes peurs et faiblesses par la chaleur de son étreinte et le son apaisant de sa voix. MIROIR DU RISÈD: la première fois que je me suis vu dans le miroir, il y avait ma mère et mon père, me tenant fermement, avec quelques autres membres de notre famille. C'est un souvenir réconfortant et dont la chaleur a tendance à m'échapper, au point que j'en glorifie le passé -comme beaucoup. Et puis, quelques temps auparavant, je m'y suis trouvé à nouveau confronté, et cette fois-ci, la vision était différente. Il y avait toujours mes parents, mais en plus, il y avait ma femme, et je pouvais encore sentir la chaleur de sa main dans la mienne, nos regards complices et sa délicate odeur. Je pense que c'est un moyen de me rappeler pourquoi est-ce que j'arrive à faire ce que je fais sans remords. Tuer un ange est interdit et mérite vengence.



•• vous, derrière l'écran ••
PRÉNOM/PSEUDO: yannick/schyzophrène des pseudos Shocked .
ÂGE: dix-huit ans.
AVATAR: ryan gosling.
EXPÉRIENCE EN RP: hm trois/quatre ans, avec des périodes plus intenses que d'autres.
CODE DU RÈGLEMENT: Validé par Euan
DOUBLE COMPTE? nope.
COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM? donnez moi un F, un N, un J, un M, un J et un F et vous obtenez... FNJMJF, l'unique, l'only exception
ES-TU INSCRIT SUR POTTERMORE? SI OUI, À QUELLE MAISON ES-TU? non.
DISPONIBILITÉS: en vacances, 7/7, en période universitaire (hé ouais, c'est fini l'école, j'suis chez les grands) 3/7 en fait, j'en sais rien.
COMMENTAIRES: beau boulot ! (et tu rajoutes une feuille d'érable et une fleur de lys au milieu, QCFRA united bro, on va vous reconquérir haha).



Dernière édition par L. Desmond Hennessy le Mer 8 Aoû - 5:57, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Masculin Messages : 5
Avatar : Ryan Gosling.
Age du personnage : vingt-huit ans.
Date d'inscription : 04/08/2012
Crédit : (c) marley smith : avatar, (c) tumblr : gifs, (c) pepperland : signature.


Feuille de personnage
BOURSE:
INVENTAIRE:
EXPÉRIENCE:
85/100  (85/100)



MessageSujet: Re: DESMOND › how can we win when fools can be kings ?   Sam 4 Aoû - 15:46



•• goûts et caractère

Être Desmond n'est pas chose simple, il faut être particulièrement patient et accroché pour le découvrir. Dès la première approche, il donnera l'impression d'être quelqu'un d'assez naïf, par ses idées de justice et de prétendre tendre à un monde plus idéal. S'il est capable d'une grande compassion et d'écoute auprès des gens qu'il affectionne, Desmond n'en reste pas moins juste voire dur, presque cruel avec ses ennemis, qui ont osé s'attaquer aux personnes qui compte. L'esprit de vengeance l'a rattrapé à la mort de sa femme, pensant jusque là en un semblant de justice. Seulement, elle ne vint jamais, alors il tâcha de s'en charger lui-même, quitte à salir ses mains, jusqu'ici plus que blanches. Hypersensible, au cours de sa scolarité, il s'est forgé une carapce en acier trempé et en béton armé (pour parler moldu) afin que personne ne puisse l'atteindre et lui faire du mal. C'est aussi une des raisons qui l'ont poussé à devenir un redoutable occlumens. La famille Hennessy a une particularité, c'est d'être tournée vers les autres, très tôt il a appris à donner et à partager, devenant très vite philanthrope, c'est devenu un réel besoin d'aider son prochain. Et, quand on a un héritage assez important, cela facilite ce fait. Voilà pourquoi il a accepté d'être envoyé à Poudlard, du moment qu'il pouvait être utile, cela lui allait très bien. Néanmoins, il peut être violent et n'hésite pas à retourner le mal qu'on peut lui faire.

il aime boire des sodas au sirop de cerise et des bièraubeurres Δ s'intéresse beaucoup à la culture moldue, au point d'en être un fin connaisseur Δ ce qui le fascine le plus, ce sont certains arts martiaux qu'il utilise assez fréquemment lors de ses combats afin de créer la surprise Δ adore se balader dans les contrées irlandaises, mais loin de Dublin Δ a très vite compris que cette ville ne lui apporterait que peine et désolation Δ n'est pas très friand de légumes, sauf les verts Δ adore cuisiner et se débrouille très bien Δ a déjà songé à ouvrir son propre restaurant Δ déteste toute forme d'injustice ou de manquement de respect, dans n'importe quel sens Δ a beau être riche, il n'en reste pas moins humble et terre-à-terre Δ ne supporte pas les bourreaux et pleurnicheurs Δ aime l'exigence et le dépassement de soi Δ adore faire de l'escrime et se prêter aux duels moldus Δ pense être un dernier représentant d'une sorte de chevalerie masquée Δ a un sens très accru des valeurs Δ cultivé, il n'aime pas vraiment lire cependant Δ c'est un très bon musicien qui se passionne depuis toujours pour la musique, devant désormais mélomane Δ lors d'un voyage en Grèce avec son épouse, il s'est fait le tatouage « παραμορε » sur le poignet Δ casse-cou et inconscient, il aime prendre des risques, en mettant avant force, courage et honneur, se faisant de nombreuses cicatrices, notamment lors de ses "activités" qui consistent à traquer les assassins de sa femme et à les tuer par la suite.


•• famille
La famille Hennessy est une grande famille irlandaise, ancrée dans les quatre coins de la plus belle des îles.

Tadeusz et Pauline Hennessy, sang-purs, grands-parents : habitant près de Cork, Desmond passait ses étés et ses vacances, lorsque ses parents travaillaient, auprès d'eux. Ils sont à l'origine de son côté particulièrement accru des vieilles valeurs magiques. Ils ont combattu auprès des Aurors lors de la bataille de Waterford en Irlande, perpétuant la réputation bénéfique établie jusque là. Le père de Pauline a été chez les gryffondors tandis qu'elle, a été une remarquable poufsouffle.

Liam et Rose Hennessy, sang-purs, parents : ils ont vécu dans le comté de Dublin et dans la capitale même. A la fin de leurs études magiques, les deux sont devenus de redoutables défenseurs du bien, avocat prônant l'égalité entre moldus et sorciers, afin de vivre en parfaite harmonie. Cela n'a pas fait l'unanimité, dans aucun des deux camps. Ils n'ont eu qu'un seul enfant, fruit de leur amour. Cependant, ils ne l'ont jamais vu grandir, puisqu'ils sont morts, assassinés par des moldus en sortant d'une pièce d'opéra. Desmond a assisté à la scène et en cauchemarde encore. La dernière volonté de ses parents fut de continuer leur combat pour la justice, afin d'éviter ce genre de débordements ou de les limiter en tout cas.

Alecia Hennessy, moldue, épouse : tout les opposait et pourtant, Desmond n'a su résister à son charme de fille en fleur, innocente. Elle lui rappelait Alizée, sa meilleure amie, et ils n'ont pas mis longtemps avant de se marier. Fous l'un de l'autre, ces sentiments là, le jeune homme ne les avait jamais connus, et inversement. Ils étaient l'exemple même de l'union entre moldus et sorciers, s'aimant presque à en mourir. Cependant, les affrontements continuaient à faire rage. Un sorcier de sang-pur et une moldue ensemble, quelle chose inacceptable pour les Nundus, qui avaient prévu de recruter le jeune homme, étant donné que ses parents avaient été tués par des moldus. Il refusa catégoriquement et, n'ayant même pas pu négocier la vie de sa femme en échange de son engagement, le sort interdit fut prononcé, mettant ainsi fin à la vie de son unique amour. Dès lors, Desmond s'est juré de se venger de ce groupuscule, en les traçant dès lors, après avoir changé son chagrin en haine et en adrénaline pour ces personnes, n'ayant plus du tout peur de la mort, ni de perdre quoique ce soit. Ah si, peut-être de ne pas pouvoir boire un bon verre de whisky.


•• facilités et handicaps
CE CHAMP EST À REMPLIR APRÈS TOUS LES AUTRES. À ce moment, un administrateur sera en mesure de vous attribuer un certain nombre de points d'expérience et vous pourrez remplir cette section.
Parmi les listes suivantes, choisissez un domaine de la magie par numéro. Pour votre personnage, ces domaines seront faciles à maîtriser.
1) Défense contre les forces du Mal, sortilèges et maléfices, métamorphose
2) Arithmancie, divination, doin aux créatures magiques
3) Botanique, magie médicale, potions
Puis choisissez encore un domaine de la magie par numéro. Pour votre personnage, ces domaines-là seront plutôt des handicaps, c'est-à-dire qu'ils seront difficiles à maîtriser.
1) Défense contre les forces du mal, sortilèges et maléfices, métamorphose, potions
2) Botanique, magie médicale, soin aux créatures magiques, divination, arithmancie
Veuillez noter que pour les domaines de la magie que vous n'avez pas sélectionné, vous êtes considéré comme étant plus ou moins normal à la moyenne, bien que quelqu'un ayant plus de points d'expérience que vous restera le meilleur. Par exemple, ceux qui ont entre 90 et 100 points n'auront pas à se choisir d'handicaps, ceux entre 80 et 89 pourront s'en choisir seulement un, tous numéros confondus. Une fois vos choix faits, expliquez-nous dans le contexte de votre personnage pourquoi ces domaines sont faciles ou difficiles pour lui.

•• opinions et ambitions
quelle est l'opinion de ton personnage sur la magie noire ? La magie noire est une pratique qui n'est pas à proscrire mais à réguler car ainsi, il sera plus aisé de connaître ses practiciens et sympathisants. L'interdire reviendrait à créer un iceberg, dont on ignorerait sa face sous l'eau, c'est à dire, colossale. Ainsi, petit à petit, il sera possible de prétendre au contrôle complet de ce genre de pratique. Je ne l'approuve en aucun cas, mais cela pourrait être un moyen de stopper ou de calmer l'hémorragie.

sur le directeur de Poudlard ? le directeur de Poudlard est intrigant. Ayant eu la confiance de l'ancien directeur, il serait bien étonnant qu'il ait réussi à le dupper. Cependant, je dois avouer que je n'ai pas eu le temps de bien m'informer de la situation, voyageant beaucoup en ce moment. Je pense néanmoins qu'il n'est en rien responsable des actes de ses prédécesseurs. Il semble vouloir se détâcher de ce passé mais, il n'est pas si évident de s'avancer. Encore une fois, c'est un personnage intriguant. Ma venue au sein de l'établissement est faite pour cela, en savoir plus sur l'avenir de l'école, sur la réaction du personnel et même des élèves. Personne ne doit être oublié dans cette histoire car c'est notre avenir qui s'y joue.

sur le meurtre du Ministre de la magie et de la position que le Ministère doit dorénavant adopter ? cette histoire me rend perplexe et n'annonce rien de bon pour le futur. A nous de voir si nous voulons maintenir la situation ou la laisser empirer, craignant anarchie et violence. Néanmoins, afin de maintenir une sorte de paix sociale, cette situation n'est qu'un échappatoire et permet un gain de temps afin de prendre des décisions plus réfléchies. Peut-être seront-elles bonnes, ou mauvaise, mais il faudra agir avec tact et diplomatie. Le meurtre du Ministre n'arrangeant rien à la situation déjà bien complexe, il faudra se hâter à trouver quelque chose, si l'on ne veut pas voir l'émergence ou l'élargissement et la prolifération de groupuscules extrêmistes ne souhaitant qu'une seule chose : dominer. Les laisser faire permettrait au mal de perdurer et d'envahir toutes les sphères. C'est l'inaction des hommes de biens qui permet au mal de survivre.

sur le groupe criminel appelé Nundus ? ce groupe est responsable de la mort de ma femme. Je cherche les responsables, les traque, leur fais comprendre que leur tour viendra. Et puis, je passe à l'acte. Peut-être m'ont-ils déjà repéré mais ils n'ont pas à s'inquiéter, je les attends de pied ferme, ne les craignant absolument pas car je n'ai ni peur du mal, ni peur de la mort. Les groupes pronant violence et atteinte aux droits fondamentaux devraient être à Azkaban, et c'est tout. Peut-être que si le Ministère avait fait son travail, ma femme serait encore de ce monde. En tout cas, je compte bien faire la chasse à ces assassins, quitte à y laisser toute mon énergie, jusqu'à mon dernier souffle de vie.

sur la pureté du sang ? la pureté du sang m'importe peu pour ne pas dire, pas du tout. Ce n'est ni une tare ni un avantage, comme on le dit si bien, personne ne choisit sa famille. Et ce n'est pas parce que je suis un sang-pur que je m'en vante. Au contraire, je n'en parle pas, restant humble et tout à fait détâché. Après tout, ce n'est que du sang. Il est rouge dans nos veines, et la discrimination par le sang revient à créer des injustices pour rien du tout. Or, je déteste ce qui est injuste et inégal, tout comme mes parents et ma famille de façon plus générale. On ne devient pas un sorcier honorable par la pureté de son sang mais par la force de ses actes seulement.

quelles sont les ambitions de ton personnage pour son futur ? Tout d'abord, venir à bout des assassins de mon épouse, et puis, pourquoi pas -si je suis toujours en vie- être à la tête d'un département ? La justice magique me tente bien, car je trouve que ce monde n'est pas assez juste et égal pour les personnes. En attendant, je me concentre sur mon travail actuel, de le faire rigoureusement et avec conscience professionnelle, le futur me tend les bras, je verrais bien où le vent me portera.




Dernière édition par L. Desmond Hennessy le Dim 5 Aoû - 15:44, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Masculin Messages : 5
Avatar : Ryan Gosling.
Age du personnage : vingt-huit ans.
Date d'inscription : 04/08/2012
Crédit : (c) marley smith : avatar, (c) tumblr : gifs, (c) pepperland : signature.


Feuille de personnage
BOURSE:
INVENTAIRE:
EXPÉRIENCE:
85/100  (85/100)



MessageSujet: Re: DESMOND › how can we win when fools can be kings ?   Sam 4 Aoû - 17:20



•• histoire

L'amour comme un boomerang
Me revient des jours passés
A s'aimer comme des dingues
Comme deux fous à lier.



LIKE THE PRODIGAL SON, I WAS OUT ON MY OWN AND NOW I'M TRYING TO FIND MY WAY BACK HOME.
BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA


GIRL I HEAR YOU IN MY DREAMS, I FEEL YOUR WHISPER ACROSS THE SEA, I KEEP YOU WITH ME IN MY HEART AND YOU MAKE IT EASIER WHEN LIFE GETS HARD.
BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA

IT'S A BEAUTIFUL NIGHT, WE'RE LOOKING FOR SOMETHING DUMB TO DO. HEY BABY, I THINK I WANNA MARRY YOU.
BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA

IN THE END EVERYONE ENDS UP ALONE, LOSING HER, THE ONLY ONE WHO'S EVER KNOWN WHO I AM WHO I'M NOT, WHO I WANNA BE BUT NO WAY TO KNOW HOW LONG SHE WILL BE NEXT TO ME.
BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA BLABLABLA

LOST ON THE RIGHT WAY 'CAUSE I'VE HAD MY HOPES RAISED, RIDING THE WRONG WAVES.
Assis paisiblement sur une chaise dans la pénombre, j'attends qu'il vienne. Ils ne sont plus très nombreux sur ma liste -ils ne l'ont jamais été- et s'occuper de lui ne sera qu'une simple formalité. Je me souviens alors du doux sourire et des gestes tendres d'Alecia, mon épouse, qu'ils m'ont enlevé. Et je ne trouverais le repos que lorsque ses bourreaux rencontreront Lucifer. Je tiens fermement ma baguette dans ma main gauche et un surin dans l'autre. La porte s'ouvre, la lumière envahit la salle et je fixe cet homme d'un air profondément serein et posé. Je suis calme en apparence alors que mon coeur bouillonne. « Ca fait longtemps hein... Je t'en prie, tu es chez toi, assieds-toi. » L'homme tenta de s'enfuir, je fermais la porte d'un simple coup de baguette, le forçant ainsi à s'assoir. « Assieds-toi. » Je commençais à perdre mon sang froid, sentant le moment propice approcher. -« Pitié, j'ai une femme et un enfant ! Me faites pas de mal... » Les larmes perlaient sur ses joues à mesure que je l'attachais fermement à la chaise. -« C'est pas ce qu'on m'a dit tu sais, t'es un rat solitaire, mais t'inquiètes pas, la Mort t'attend. T'avais l'air bien fier de toi quand tu l'as tuée. Quelqu'un comme ça, comme toi ne peut pas aimer et doit mourir. C'est aussi simple que ça Draik. » Il cessa alors son cinéma, me regardant droit dans les yeux. -« Tu penses me faire peur ? Tu as sali l'honneur et le sang des sorciers avec cette moldue, cette vermine. »

Un sourire se dessina sur mes lèvres à mesure que mes yeux se remplissaient de haine. Je lui tournai alors le dos, reprenant en main mon surin lorsque ce dernier me fonça littéralement dessus, me bousculant contre un large miroir. A terre, je sentais les bouts de verre déchirer ma peau. Il parvint à défaire ses liens, me menaçant désormais de sa baguette. « Alors, tu fais moins le malin hein ? » Je me relevais lentement, le regardant dans les yeux. -« Tu vas rejoindre les autres et tu le sais. » Droit devant lui, je pris d'abord le soin de le désarmer, avec une prise moldue. Surin en main, je le poignardais lentement mais de façon critique aux organes vitaux. Ce fut bref, rapide quoiqu'un peu salissant. Je pris alors ma baguette, jetai un sort de rangement et finis par allonger ma victime, l'attachant avec force. « Vulnera sanentur. Vulnera sanentur. » Et si je l'avais à nouveau prononcé, ses blessures auraient pu cicatriser. Cependant, je ne tenais pas à l'alléger de ses souffrances. Je me penchais alors à son oreille, tenant sa baguette dans ma main. « Elle s'appelait Alecia et lorsque tu l'as tuée, ça m'a fait à peu près.. » Je levais sa baguette et lui enfonçais dans le coeur, au plus profond possible. « Ca. » L'homme eut à peine le temps de gémir que son dernier souffle de vie fut poussé. Je pris alors le soin de jeter le sort d'oblitération, afin d'effacer toute trace possible. La pièce était rangée, il n'y avait que le corps de cet homme qui laissait penser à une affaire sordide, je fermais la porte derrière moi. Quelques pas plus loin, j'étais dans les rues de Pré-au-Lard, enlevant mes gants et fermant mon manteau contre moi. Il ne me tardait qu'une chose : rentrer et prendre un bon bain. Le devoir avait été accompli.


I'VE WAITED AND GIVEN THE CHANCE AGAIN AND I'D DO IT ALL THE SAME BUT EITHER WAY BUT I'M ALWAYS OUTPLAYED, UP ON YOUR DOWN DAYS, I LEFT IT THE RIGHT WAY TO START AGAIN.
« Votre voyage s’est bien passé monsieur Hennessy ? » A cette question, des bribes d’images très violentes vinrent à mon cerveau, provoquant un frisson le long de mon échine. Je regardais la jeune femme, arborant un large sourire charmeur, comme à mon habitude –fausse soit dit en passant. –« Très bien, merci. Je dois dire que Cork réserve de belles surprises, si un jour vous en avez l’occasion, n’hésitez pas, c’est absolument magnifique. » Je ne souriais pas parce que j’avais tué un homme, non. Il n’y avait aucune gloire à tirer de la mort d’une personne, aussi vile soit-elle. Cependant, justice devait etre faite et je ne voyais personne d’autre que moi pour y parvenir. Mon « voyage » fut à Pré-au-lard, j’avais tout prévu, de le tuer, de tout nettoyer et de partir le cœur plus léger mais pour rien au monde guéri. Comme si je pouvais dire que j’avais torturé cet homme, et pour finir, que je lui avais planté sa baguette en plein cœur. Je ne devais pas avoir de remords, ni de regrets et néanmoins, je ne pouvais retenir ma conscience. Après tout, c’était ce qui me différenciait de ces hommes-là, de ces meurtriers. J’en étais devenu un à mon tour mais tant qu’il y aurait cette petite voix dans ma tete, cela signifiait pour moi que je n’étais pas destiné à aller à Azkaban.

« Monsieur Hennessy ? Monsieur ? » Je secouai la tete, empoignant la Gazette du Sorcier dans la main, une tasse de chocolat chaud dans l’autre. –« Désolé, c’est l’appel de l’Irlande… Y’a t-il des hiboux à mon intention ? » La femme s’activa dans ses dossiers, qui s’avéraient etre tout mon courrier. Alala, heureusement que je ne partais pas en excursion tous les quatre matins. Oui, en plus d’etre un vengeur/assassin, je suis détective indépendant, à mon compte. Parlez-moi de déontologie et de respect de l’institution et je vous répondrais que certains membres de cette fonction font pire que moi. Peut-etre que c’est pour cette raison que j’ai été nommé pour une mission aussi délicate et singulière par le ministre peu avant sa mort : mener une investigation à Poudlard afin de me rendre compte par moi-meme les changements qu’il y a pu avoir et d’en rendre compte au ministère. Etre une sorte de sous-main ne me dérange pas du tout, c’est une affaire qui me touche personnellement puisque j’y ai été élève. -« Non monsieur, rien du tout ! Vous avez vu… » Elle pointa de son doigt la huitième page de sa gazette. –« En ce temps de crise, c’est presque normal de voir ce genre d’évènements mais il faut croire en notre très compétente police. Sans eux, nous n’aurions pas d’emploi, soyons reconnaissants. On leur enverra un panier de friandises, un peu de sucre, ça devrait peut-etre les rendre plus efficaces… » Ces hommes étaient sensés etre des confrères et pourtant, je ne m’identifiais en rien avec eux. Au cours de mes enquetes, ils avaient plus essayé de me mettre des mandragores dans les roues qu’autre chose, s’acharnant et concentrant leurs efforts sur la mauvaise personne. Elle se mit à rire, mon stratagème fut exécuté avec succès. « Bonsoir mademoiselle, ne veillez pas trop quand meme. » Un clin d’œil et me voilà dehors, après cette rude journée, prêt à continuer mes recherches. La nuit ne faisait que commencer.






Dernière édition par L. Desmond Hennessy le Jeu 9 Aoû - 8:00, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Directeur de Poudlard

Masculin Messages : 294
Avatar : Clint Eastwood
Age du personnage : 79 ans
Date d'inscription : 03/08/2011
Crédit : Bavboule
Localisation : Québec
Baguette magique : Bois d'if, plume de phénix, 33,5 cm, rigide


Feuille de personnage
BOURSE:
INVENTAIRE:
EXPÉRIENCE:
98/100  (98/100)



MessageSujet: Re: DESMOND › how can we win when fools can be kings ?   Sam 4 Aoû - 20:13

Très belles images.
Je te souhaite la bienvenue sur le forum !! Si tu as la moindre question, n'hésite pas. Bonne chance pour ta fiche ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Masculin Messages : 5
Avatar : Ryan Gosling.
Age du personnage : vingt-huit ans.
Date d'inscription : 04/08/2012
Crédit : (c) marley smith : avatar, (c) tumblr : gifs, (c) pepperland : signature.


Feuille de personnage
BOURSE:
INVENTAIRE:
EXPÉRIENCE:
85/100  (85/100)



MessageSujet: Re: DESMOND › how can we win when fools can be kings ?   Dim 5 Aoû - 4:27

Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Professeur de DCFM

Féminin Messages : 5
Avatar : Doutzen Kroes
Age du personnage : 27 ans
Date d'inscription : 18/05/2012
Crédit : © jimmy
Localisation : Québec <3
Baguette magique : bois d'aubépine, coeur de phénix, 29 cm


Feuille de personnage
BOURSE:
INVENTAIRE:
EXPÉRIENCE:
91/100  (91/100)



MessageSujet: Re: DESMOND › how can we win when fools can be kings ?   Dim 5 Aoû - 11:38

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Masculin Messages : 5
Avatar : Ryan Gosling.
Age du personnage : vingt-huit ans.
Date d'inscription : 04/08/2012
Crédit : (c) marley smith : avatar, (c) tumblr : gifs, (c) pepperland : signature.


Feuille de personnage
BOURSE:
INVENTAIRE:
EXPÉRIENCE:
85/100  (85/100)



MessageSujet: Re: DESMOND › how can we win when fools can be kings ?   Dim 5 Aoû - 11:39

Me tentes pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DESMOND › how can we win when fools can be kings ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

DESMOND › how can we win when fools can be kings ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spiraculum Pardus ::  :: Pensine-